Archives

Aux membres et amis de la première heure de  Homo Vivens/Société des amis de l'Encyclopédie de l'Agora

Les cinquante-sept personnes à qui cette première version de la Lettre de l'Agora de juin 2012 est destinée sont celles que nous appelons amicalement les adhérents de la première heure...à l'association et au manifeste Homo Vivens. Une trentaine d'entre elles ont participé à notre réunion de novembre à Montréal. Elles nous donné la force et l'inspiration dont nous avions besoin pour achever le projet. Il nous faut maintenant donner vie à l'association, comme nous avons donné forme au portail Homo Vivens. Rendez-vous l'automne prochain à Montréal pour une autre réunion.

 La lettre de l'Agora Vol 4 No 6, juin  2012

Pour fruit de votre attente de la Lettre de l'Agora, voici Homo Vivens : un nouveau portail, une association, un manifeste, une encyclopédie où est exposée notre conception de l'homme. Il nous faut choisir : vivre ou fonctionner. Nous avons choisi de vivre et nous disons pourquoi.

Nous profitons de la création du nouveau portail pour accorder à nos éditeurs partenaires plus de visiblité et d'autonomie de même qu'un plus grand choix de modalités de participation. Voir le rideau Homo Vivens , onglets  Encyclopédies, Dictionnaires, Débats, Sentiers.

Pierre Biron, (Alter dictionnaire médico-pharmaceutique), Jean-Philippe Costes, (Dictionnaire du cinéma anglo-saxon), Éric Volant (Encyclopédie sur la mort), Ariane Collin (Sentier des fleurs sauvages) se joignent à nous pour vous souhaiter la bienvenue sur Homo Vivens. Ariane Collin nous salue de Rio où elle participe au Sommet parallèle de la Terre. Nous apportons notre contribution à cette réflexion dans le cadre des débats Homo Vivens. Nous lançons aussi un débat sur la grève étudiante québécoise, notamment par un article de Denis Bédard, économiste, ex-secrétaire du Conseil du trésor, intitulé : «Et si les étudiants avaient raison».

Nous remercions également l'Arche Canada et Plan Advocacy Network, nos partenaires dans le projet Appartenance. L'appartenance, ce lien vivant, c'est déjà Homo Vivens.

Nous remercions enfin nos artistes programmeurs: Bernard Lebleu qui a eu l'idée de ce portail et en a jeté les bases, Dominic Doucet qui a achevé le travail et assume désormais le maintien et le développement du portail.

L'Encyclopédie Homo Vivens

Elle est consacrée au grand sujet de l'heure : humain, transhumain, posthumain. Nous y analysons les grands ouvrages d'anticipation, tel le Meilleur des Mondes et Erewon, ; nous y commentons quelques ouvrages de réflexion, tel le Désenfantement du monde, nous y présentons plusieurs robots choisis même parmi ceux dont les prétentions à l'humanité nous paraissent dénuées de tout fondement. Eric Volant, Pierre Dessertine, Jacques Dufresne vont au fond des choses dans des articles tels que Partager notre espace avec les êtres et les choses, L'avenir peut-il être transhumaniste? L'homme de la réconciliation. Autant de textes qui, nous l'espérons, vous inciteront à devenir membres ou amis de notre association.

 Appel aux dons

Nous progressons sans subventions et sans revenus commerciaux. Cette lettre (8000 abonnés) et ce portail (plusieurs milliers de visites par jour, trois fois plus pendant l'année scolaire) sont l'oeuvre de bénévoles.Nous avons besoin de vos dons pour en assurer la pérennité ....dans une totale liberté... et avec l'espoir de pouvoir rémunérer un jour  un ou deux jeunes collaborateurs. Vous pouvez faire votre don  en ligne ou par chèque libellé à: Société des amis de l'Encyclopédie de l'Agora , 190 chemin Corey, Ayer's Cliff  (Québec) J0B 1C0  Canada.

Chemin faisant...

Sentier des fleurs sauvages

Soyez attentifs, les fleurs viendront à votre rencontre accompagnées des poètes qui les ont chantées, vous pourrez ainsi lire le poème de Goethe sur la violette, entendre sur ce thème la musique de Mozart chantée par Élisabeth Swarzkopf.

Alter dictionnaire médico pharmaceutique

Ce dictionnaire hippocratique (c'est la nature qui guérit!) contient sur les médicaments et les traitements dont on abuse (antidépresseurs, dépistage systématique de la prostate) toute l'information qui permettrait de faire dans les soins de santé des économies qui pourraient être reportées sur les universités.

Dictionnaire du cinéma anglo-saxon

Il est souvent question de la nature dans ce cinéma, notamment dans les films de John Boorman, Terrence Malic, Steven Spielberg, Douglas Sirk, James Ivory.

Le Dictionnaire critique du cinéma anglo-saxon propose d’enrichir le champ d’investigation du Commentateur au-delà des remarques techniques, commerciales ou purement personnelles qui emplissent les revues spécialisées. Il s’efforce de sonder l’âme des réalisateurs afin de dégager les invariants de leurs travaux. Quels sont les thèmes de prédilection de ces créateurs aussi singuliers qu’universels ? Quelle est leur vision du
monde ? Comment expriment-ils leur pensée ? Répondre à ces questions fondamentales, c’est redonner toute sa substance à un Art trop souvent considéré comme une industrie.

Encyclopédie de la mort  Visite d'un écocimetière

L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités. Elle est curieuse de la pensée de la mort qui a habité et hante encore tant d'écrivains, de poètes, d'artistes, de savants, de philosophes et de sages. Elle veut rendre compte des résultats des recherches sur la mort ainsi que de la mentalité générale des populations à l’égard de la mort. Elle s'approchera de la mort avec pudeur et discrétion, consciente du mystère qui l'enveloppe et de la crainte qu'elle inspire.

Encyclopédie de l'Agora

À la rencontre des Inuit et des Innus avec Marie Béïque, Rémi Savard, Bernard Saladin d'Englure, 

 Appartenance

Midas le désenchanteur ou la raison instrumentale, La fiction réduit les frictions.

____________________________________________________________________________________________

 

 LIVRES

L'empire cybernétique,  Céline Lafontaine, Éditions du Seuil, 2004.

par Jacques Dufresne

«Céline Lafontaine fait preuve dans ce livre d'une cohérence remarquable, mais on la quitte malheureusement avec le sentiment que son bel édifice critique est voué à l'effondrement. On apprend en effet dans la conclusion que c'est pour la défense de l'humanisme moderne qu'il a été construit. Or, on a les meilleures raisons du monde de croire que ledit humanisme est lui-même à l'origine du mal diagnostiqué. La position de Heidegger sur ce point est bien connue. Simone Weil défend la même thèse dans l'Enracinement. Je la cite ici pour la énième fois, tant le passage en question me paraît important pour l'avenir des rapports de l'homme avec lui-même et avec le monde.

 _______________________________________________________________________________________________

Coordonnées

Abonnement ou désabonnement: http:lalettredelagora.org

Questions ou commentaires: editeurs@agora.homovivens.org

 L´Encyclopédie de l'Agora, 190 chemin Corey, Ayer's Cliff, (Québec)

J0B 1C0 Canada 

Tél: (819) 838-1883