Archives

 

 

 

La Lettre de L'Agora, Vol 6 no7, 10 mars 2014

 

Santé: des économies qui guérissent

 Les Québécois pourraient économiser chaque année 421,052,000 $ et les Français deux milliards d'euros en cessant, quand ils sont bien portants, de consommer des statines (Crestor, Lipitor, etc.) ces médicaments contre le cholestérol surprescrits au point d'être proscrits par un nombre croissant de médecins éclairés. Ces économies, il faut les faire. La santé des personnes l’exige encore plus que celle des finances publiques. Cet engagement et d’autres semblables devraient être au cœur de la campagne électorale en cours au Québec. C’est notre dossier de ce mois.

***

La Russie, de Nicolas 1er à V. Poutine, par Hélène Laberge

Deux joies : celle de redécouvrir un très grand écrivain, le marquis de Custine, lequel est à la Russie ce que son contemporain Alexis de Tocqueville est à l’Amérique…et celle de mieux comprendre la Russie actuelle au moyen des coups de sondes géniaux de cet écrivain.

La Charte de la laïcité, par Yves Martin

Dans le cadre de la réflexion qu'il poursuit, à la lumière privilégiée des consultations menées à l'Assemblée nationale, le gouvernement aurait avantage à revenir explicitement à l'objectif de convergence culturelle.

Le pétrole: récession et stagnation, par Dominic Doucet

En 2008, le baril de pétrole atteignait un prix record de 140$. S’il a chuté lors de la grande récession de 2007, il est revenu à des niveaux historiquement élevés. Il se situe actuellement à plus du triple (105$) du prix moyen des trente dernières années (34$). Parallèlement, la reprise économique manque de vigueur. Les États-Unis, moteur économique, n’ont toujours pas regagné les emplois perdus. Pour les ménages, c’est une décennie de croissance des revenus qui a disparu. Le pétrole n’influencerait-il pas la croissance économique plus fortement qu’on ne veut l’admettre ?

Le contexte du pétrole au  Québec, par Dominic Doucet

 Alors que l’on prédisait un pic pétrolier voilà quelques années, les États-Unis ont produit plus de pétrole qu’ils en ont consommé en 2013, ce qui a même des conséquences au Québec, comme en témoigne la tragédie de Lac-Mégantic. Au même moment, le vieux rêve de voir un Québec producteur de pétrole pourrait se réaliser. Quel est le nouveau contexte énergétique en Amérique du Nord qui a placé le pétrole au centre des débats énergétiques du Québec?

 

Améliorer les services de santé est le premier souhait des Québécois, leur second souhait est d’assainir les  finances publiques. Notre imposant dossier sur la santé démontre que nous pourrions satisfaire simultanément ces deux souhaits et même accroître par là notre indépendance par rapport au gouvernement fédéral. Nos articles sur le pétrole clarifient un autre des grands enjeux de la prochaine élection. L’article d’Yves Martin sur la charte de la laïcité est de nature à rassembler une majorité de Québécois . Notre sens de l’universel apparaît dans l’article de Hélène Laberge sur le marquis de Custine et la Russie.

Cette contribution au débat public en période d’élection ne vaut-elle pas quelques dollars? À noter que notre dossier sur la santé n’est que le début d’un dur combat que nous espérons pouvoir continuer jusqu’à la victoire.


Le grand dossier: santé, médecine, médicaments

 Nos articles: du particulier au général

Santé : des économies qui guérissent, par Jacques Dufresne

Des économies qui guérissent et qui au Québec ont une importance politique cruciale :
Si Ottawa veut laisser le Québec s’embourber, il lui suffit de conserver la main haute sur les paiements de transfert en santé dont la progression sera plafonnée en-dessous du taux réel de croissance des soins de santé.

Le mouvement de libération de la médecine, par Jacques Dufresne

Jadis, c’est le pharmacien qui était aux ordres du médecin. La situation s’est inversée, à partir de 1980, selon le Dr Marcia Angell, professeure à l’Université Harvard et ex-directrice du New England Journal of Medicine.

 

Le Dr Peter Gøtzsche : un autre David contre les Goliath pharmaceutiques, par Stéphane Stapinsky

 Une chose est claire, dit Peter Gøtzsche : « Pratiquement tout ce que nous savons au sujet des médicaments c’est ce que les compagnies pharmaceutiques ont choisi de nous dire et ce qu’elles ont choisi de communiquer à nos médecins… »

Le marketing éhonté du Big Pharma, par Jacques Dufresne

Off label disent les Américains. Hors Amm (autorisation de mise en marché). Exemple : un antidiabétique tel le Mediator vendu comme coupe-faim aux personnes bien portantes qui veulent maigrir. L’une des fraudes les plus rentables de l’histoire humaine.

 Homo Statinisus, par Pierre Biron

 Certains médicaments sont des coupe-liberté. C'est le cas des statines (Crestor, Lipitor, etc.), ces médicaments surprescrits au point d'être proscrits. Cet article bien senti est une excellente introduction à un document PDF du même auteur, document intitulé Statinisation, contenant, commentés et référencés, les titres d'une centaine de livres, de revues et d'articles récents sur le sujet.

 

Médicaments en quête de pseudo maladies à traiter, par Jacques Dufresne

 

 Tantôt on crée la maladie : la timidité, par exemple, est devenue une phobie sociale. Tantôt on élargit le périmètre d’un facteur de risque. En 1998, pour ce qui est du cholestérol, le seuil à partir duquel le danger commence est passé de 240 à 200. 48 000 000 de nouveaux patients à qui on pourra vendre des statines, aux États-Unis seulement.

La bêtise de l’homme neuro-amélioré, par Pierre-Jean Dessertine

Mais comment (...) peuvent-ils méconnaître la différence qu’ils font, en leur vie même, entre ce qu’ils réussissent par la prise d’une drogue et ce qu’ils réussissent par (...) l’entraînement, l’effort de mémorisation, l’hygiène de vie, etc. ?

Surprescription : l’histoire d’une démesure, par Jacques Dufresne

Grisée jusqu’au triomphalisme par ses premiers succès (insuline, antibiotiques), la médecine expérimentale s’est laissée pervertir par l’appât du gain. Une nouvelle médecine comme science, la médecine factuelle, l’EBM, ou Evidence Based Medicine est venue à son secours.

Une anomalie n’est pas une pathologie, par Jacques Dufresne

«On est donc malade, dit Canguilhem, non seulement par rapport aux autres mais par rapport à soi.» Une question fondamentale est ainsi posée. Selon notre science médicale dominante, calquée sur la physique, la maladie est un écart par rapport à une moyenne. Avec son pouls à 40 pulsations, Napoléon était donc malade. Par rapport aux autres sans doute. Par rapport à lui-même il était en parfaite santé.

Contre l’emprise médicale et pharmaceutique, cultivons l’antifragilité, par Stéphane Stapinsky


Qui aurait prédit que l’auteur de Black Swan, en français le Cygne noir, Nassim Taleb, l’homme qui a prédit la crise financière de 2008, deviendrait le nouvel Hippocrate dont nous avons besoin si nous voulons reprendre en mains à la fois notre santé et les coûts de notre santé?

 

_________________________________________________________________________________________________

Coordonnées

 

Abonnement ou désabonnement: editeurs@agora.homovivens.org

 Questions ou commentaires: editeurs@agora.homovivens.org

 

 L´Encyclopédie de l'Agora

190 chemin Corey

 Ayer's Cliff (Québec)

 J0B 1C0 Canada