Archives

 

 

 La Lettre de L'Agora, Vol 7 no 2, 22 octobre 2014

Terreur, puissance, technologie, inégalités

 La terreur atteint le Canada. Nous l’apprenons quelques heures avant de publier cette lettre. Cette terreur était toutefois à l’horizon de nos pensées. Plusieurs de nos textes déjà mis en ligne proposaient des réflexions sur l’état actuel du monde. D’où les mots de notre titre : Puissance, technologie, inégalités. Nous avons ajouté le mot terreur. Il se trouve que l’un de nos articles est un compte-rendu sur un livre récent de Jacques Julliard : Le choc Simone Weil. Le même Jacques Julliard publiait dans Marianne, le 3 octobre dernier, un éditorial sur la terreur qui a retenu notre attention au point de devenir pour nous une source d’inspiration. Parmi les causes lointaines de la terreur, Julliard n’a pas hésité à évoquer les croisades de son Église (aujourd’hui repentie) de même que la terreur et la décapitation de la grande révolution de son pays, la France, (aujourd’hui tourmentée). Ce qui a donné encore plus de force à sa conclusion : «On n’aura rien compris à mon propos si on l’interprétait comme une tentative pour relativiser un crime affreux dont vient d’être vicitime notre compatriote Hervé Gourdel.» Nous avons, dans le même esprit publié un article intitulé : Décapitation, déchiquetage et désincarnation.

 

Table des matières

Abonnement   Nouvelles  Monde  Inégalités  Rebelles  Radicalités  Québec  Énergie

 

Abonnement

Vous avez reçu cette lettre d'un ami ?  Cliquez ici pour vous y abonner

Nouvelles

Nouveaux auteurs

Vous remarquerez dans cette lettre les noms de trois auteurs que tout bon éditeur de sites ou de revues rêve de compter parmi ses collaborateurs: Thomas de Koninck, titulaire de la Chaire de philosophie dans le monde actuel de l'Université Laval, Bernard Émond, cinéaste et Mario Pelletier, écrivain et journaliste

Nouvelle publication: La Revue de presse de l’Agora- (RPA)

Des nouvelles, présentées en quelques lignes correspondant aux intérêts de nos lecteurs. De longues heures de recherche vous seront ainsi épargnées. La revue de presse sera publiée au début et au milieu de chaque mois, à compter du 15 novembre. La recevront ceux et celles qui ont fait ou qui feront un don de 25$ (20 euros) et plus. À charge pour eux de confirmer par courriel leur désir de recevoir la revue de presse. Des mécanismes automatiques d’abonnements payants seront mis en place si la demande les justifie. Des abonnements spéciaux pour diffusion à des groupes seront offerts sur demande aux institutions et aux entreprises.
Accès libre immédiatement aux deux numéros de lancement : Vol 1 No 0   Vol 1 no 1

Appel aux dons 

Nous sommes encore loin de notre objectif de 25 000 $ pour 2014. Notre objectif est de conserver notre liberté et de payer un peu plus que symboliquement le seul de nos collaborateurs qui ne peut se permettre d’être bénévole à 100%

Monde

Philippe Grasset ou les identités contre le Système, par Mario Pelletier

Voici une grande fresque historique qui explique aussi bien les catastrophes écologiques que les guerres actuelles en montrant comment le choix, au début de la révolution industrielle, d'un développement basé sur l'énergie fossile, a été déterminant; comment une logique de feu, de puissance, via l'Allemagne d'abord puis via les États-Unis a prévalu contre une logique de perfection d'origine latine; comment enfin la guerre de 1914-1918 a marqué cette époque.

Le Monde: un journal transhumaniste? par Jacques Dufresne

«L’échiquier politique se reconfigure sous un axe nouveau. Le clivage droite-gauche semble dépassé au XXIe siècle. Demain l’opposition entre bioconservateurs et transhumanistes pourrait structurer l’espace biopolitique.

Le décompte des 100 000 victimes civiles tuées en Irak (2003-2008), par Pierre Biron

Le Canada, après les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France vient d’entrer en guerre contre l’État islamique dont l’action se situe principalement en Irak et en Syrie. Les alliés s’entendent pour dire que cette guerre sera longue. Ils se gardent bien toutefois de préciser que de nombreux civils en seront victimes, comme ce fut le cas pendant la guerre d’Irak de 2003-2008. Voici à ce propos des chiffres précis établis selon les méthodes les plus sûres.

Inégalités

Le Capital de Piketty ou quand l'impôt servait la démocratie, par Marc Chevrier

Il fallait un Français pour raconter aux Américains leur propre histoire économique, qu'ils avaient vite fait d'oublier, reconvertis depuis les années 1970 aux sirènes du néo-libéralisme. En lisant le livre de Piketty, on voit mieux les ravages de la mentalité post-historique de l’homme obnubilé par le présent qui a aboli en lui « tout souvenir d’un passé plus riche » ou inspirant. 

Piketty, François et la relance du débat sur les inégalités, par Stéphane Stapinsky


Pour Robert Reich, le 1%, en cherchant à éviter le débat sur les inégalités, veut tout simplement masquer le fait que l’enrichissement des plus riches est lié à leur mainmise sur le pouvoir politique – ce qui correspond à la thèse de Piketty, suivant laquelle le retour des inégalités après 1980 est dû, en grande partie, aux changements économiques, surtout dans les domaines de l'impôt et de la finance :

Rebelles

Rebel without a Cause. On nous pardonnera ce titre anglais d’un grand film mettant en vedette James Dean parce qu’il a un lien avec le débat sur les rebelles qui se poursuit en France. Voici cinq textes sur cette question. Les quatre derniers ont été écrits dans un contexte plus large.

Méfions-nous des rebelles, par Christian Rioux, correspondant du Devoir en France.

Comme le dit Gauchet, les véritables rebelles n’ont d’autre choix aujourd’hui que « de se rebeller contre cette figure du rebelle ». Car celle-ci n’est qu’une « dérisoire compensation à l’impasse actuelle où se trouvent nos sociétés ».

La nouvelle ignorance, par Thomas de Koninck

Les conséquences pratiques de la nouvelle ignorance, ses manifestations et ses symptômes, sont en fait d’une grande diversité, et omniprésents. Leur trait commun est la destruction de la culture et par conséquent de l’humain.

L’usage de la liberté,  par Bernard Émond

Nous sommes libres comme l'air ; plus rien ne pèse sur nous. Nos révoltes sont sans objet, le seuil des transgressions recule sans cesse et il ne nous reste plus que des portes ouvertes à défoncer. Mais d'où nous vient alors le sentiment que plus rien n'est possible, que l'histoire poursuit son cours sans nous?

Nicholas Ray, entre l'ombre et la lumière de l'aliénation, par Jean-Philippe Costes


Nicholas Ray est le réalisateur de Rebel without a cause (La fureur de vivre). «Tous ces affligés sont pareils à des fantômes, qui errent dans des maisons vides [12]. Leur mauvais sort tient dans une formule tragiquement immuable : par définition, l’Etranger n’a pas de foyer; indésirable partout, il n’a nulle part où aller.»

Louis Couture, psychiatre d'enfant, par Hélène Laberge

Rencontrer une épreuve terrifiante fait perdre bien des illusions, mais y survivre fait découvrir beaucoup de tendresse.

 

Québec

Faut-il ostraciser PIerre-Karl Péladeau? par Jacques Dufresne

Au Québec, un autre magnat des médias, Paul Desmarais, l’ex-président de Power Corporation, a, pendant un demi-siècle, fait et défait les premiers ministres, gagné des référendums, sans jamais sortir de son palais pour affronter la critique et donner ses raisons comme tout le monde et à tout le monde.

La chasse aux bureaucrates, par Jacques Dufresne 

Réforme de la santé: grossier procédé consistant à prendre les serviteurs de l'État en étau entre le gouvernement et la population!

Conflits d'intérêts par omission, le cas de la profession médicale, par Jacques Dufresne

La coïncidence entre la succession de quatre ministres de la santé médecins et les avantages obtenus par la profession est si frappante, dans la perspective historique nationale où nous la situons, qu'elle nous invite à faire l’hypothèse d’un conflit d’intérêts entre le pouvoir et une profession.

Radicalités

Le courtermisme, par Pierre-Jean Dessertine

Le courtermisme est un élément fondamental du conditionnement des esprits pour les rendre conformes à l’intérêt marchand d’une circulation accélérée des marchandises.

Le choc Simone Weil, de Jacques Julliard,  par Jacques Dufresne

En un siècle, où la masse des clercs firent assaut de lâcheté devant diverses formes de totalitarisme, Simone Weil fut avec Camus, l’une des rares à ne pas trahir et à mériter – vraiment – le beau nom d’intellectuelle.


Le sophisme pathétique, les mots transfuges
, par Jacques Dufresne

Le sophisme pathétique : attribuer l’intelligence aux téléphones, la conscience aux robots. Un virus logique ayant essaimé dans l’humanité entière. Les sophismes eux-mêmes se mondialisent. Où est le Socrate qui nous aidera à nous défendre contre eux? Il existe. Il s’appelle Raymond Tallis, spécialiste anglais des neurosciences. Les mots transfuges sont ceux qui passent du camp de la vie à celui de la machine ou inversement.

  Énergie

Trois remarques sur la radioactivité et l’homme,  par Jean-Pierre Dessertine


Il y a, en France, une douzaine de réacteurs industriels arrêtés, certains depuis des décennies. Aucun n’est définitivement démantelé. Tout dément les annonces faites lors de leur construction : la difficulté du démantèlement vient de ce qu’elle exige d’infinies procédures de sécurité tout en générant d’énormes quantités de matériaux contaminés

 

_______________________________________________________________________________________

 

Coordonnées

 

Abonnement ou désabonnement: http://lalettredelagora.org/

 Questions ou commentaires: editeurs@agora.homovivens.org

 

 L´Encyclopédie de l'Agora

190 chemin Corey

 Ayer's Cliff (Québec)

 J0B 1C0 Canada