Archives

 

 La Lettre de L'Agora, Vol.9 no 2, 22 octobre 2016

Abonnement

 Vous avez reçu cette lettre d'un ami ?  Cliquez ici pour vous y abonner et pour trouver les archives de la lettre

Une autre lettre plus riche que nous ne l'avions prévu !  Notre inspiration, ce sont les dons et les mots de remerciement qui les accompagnent souvent.  La coopération entre amis fait le reste. Sur les sites commerciaux, le téléchargement de plusieurs de nos documents pourrait coûter jusqu’à 20 $ pièce. Nous vous en offrons plus d'une vingtaine dans cette Lettre, dans un ensemble cohérent qui ajoute à leur sens.

Dons, par Internet ou par la poste

Dons

 Nos lettres parviennent à l’unité avec un minimum de concertation formelle. Nous sommes nous-mêmes étonnés de la façon dont l’article d’Andrée Mathieu, Il faut qu’on se parle, accompagne un article de Jacques Dufresne intitulé La vie cachée des arbres où il est question de la communication souterraine en forêt et plus précisément, de ce Wood Wide Web que les savants explorent en ce moment. Suivent un dossier sur les mycorhizes créé à partir d’un entretien de la revue Découvrir avec le biologiste André Fortin, un article d’Andrée Mathieu sur Bill Mollison, le fondateur de la permaculture, décédé récemment. et une recension par Hélène Laberge de Saison Brune, de Philippe Squarzoni, un original traité en bandes dessinées sur l’avenir de la planète.


Au hasard de rencontres amicales, nous découvrons des livres sur la symbolique, la sagesse et l’architecture des arbres, sur la géométrie des végétaux, etc. Ce qui nous permet de découvrir que dans un arbre la raison s’intègre à la vie et nous incite à proposer au Québec un concours sur l'arbre. Nous voilà à l’orée de cette architecture fusionnelle dont nous parle l’architecte Jean-Paul Boudreau, dans trois documents bien illustrés. La beauté nous attendait dans l’ombre, au risque de nous faire pleurer…et dans cette Angleterre où elle est l’objet d’un mouvement social et politique. Après une marche pour la santé, une marche pour la beauté ! C’est souvent un beau monument qui est l’objet d’une commémoration. Stéphane Stapinsky commente un colloque récent sur la question.

Comment oublier la santé, quand un livre de Josée Blanchette sur la question vient de paraître et quand un pédopsychiatre fait la lumière sur le TDAH ? Reste l’éducation. Jacques Dufresne s’y intéresse dans un article intitulé Les réfugiés de l’absolu au cégep.  Pour ce qui est du cinéma, nous nous arrêterons à une critique de l’esthétisme dans l’œuvre d’Albert Lewin.

La revue de presse de l’Agora sur Twitter, par Stéphane Stapinsky

Nous avons décidé, en ce début d’automne, d’investir plus activement les médias sociaux, et en particulier Twitter. Nous vous expliquons pourquoi.

La vie cachée des sociétés et des arbres

Faut qu’on se parle, par Andrée Mathieu

L’exercice de démocratie délibérative proposée par l’équipe de Faut qu’on se parle est une occasion unique d’adopter un cadre d’analyse mieux adapté au monde d’aujourd’hui.

La ville de Québec pleure un de ses grands bâtisseurs, Gilles Lamontagne, par Andrée Mathieu

La biographie de Gilles Lamontagne, qui fut pilote de guerre (1941-1943), maire de Québec (1965-1977), ministre de la Défense nationale (1980-1984), est suivie d'une réflexion sur l'architecture de la seconde moitié du XXe siècle, réflexion qui permet de situer l'œuvre de constructeur de Gilles Lamontagne dans son contexte.

La vie cachée des arbres, par Jacques Dufresne

Je prédis que ce livre de Peter Wohlleben (The hidden Life of Trees (Das geheime Leben der Baüme) aura une influence comparable au livre de Peter Singer paru en 1975 : Libération animale. C’est de la libération des arbres qu’il s’agit cette fois, de leur réintégration dans le royaume de la vie.

Les mycorhizes, par André Fortin

Une alliance entre un organisme photosynthétique, soit une belle plante verte tirant profit des bienfaits de la lumière, et un champignon filamenteux, bénéficiant pour sa part des forces obscures du sol.

L’arbre ou la raison intégrée à la vie, par Jacques Dufresne

Je remarque que dans la pile de livres que j’ai rassemblés pour mieux comprendre les liens entre les arbres, la forêt et l’architecture, les uns célèbrent la forêt comme haut lieu de la vie dans ce qu’elle a de plus irrationnel, de plus mystérieusement symbolique tandis que l’autre moitié nous ferait croire que c’est la contemplation des arbres qui a donné naissance à la géométrie, sinon à la raison elle-même.

Bill Mollison, par Andrée Mathieu

Le fondateur de la permaculture est mort. La permaculture combine les qualités inhérentes aux plantes et aux animaux avec les caractéristiques naturelles de l’environnement pour créer un système qui soutient la vie aussi bien dans les villes que dans les campagnes, en utilisant la plus petite parcelle de terrain.

Saison brune, de Philippe Squarzoni, recensé par Hélène Laberge

«Une société vraiment libre, une société autonome, doit savoir s’autolimiter, savoir qu’il y a des choses qu’on ne peut pas faire ou qu’il ne faut même pas essayer de faire ou qu’il ne faut pas désirer».

Le plus bel arbre du Québec : un concours à organiser ?, par Stéphane Stapinsky

Le Woodland Trust, le plus important organisme britannique de bienfaisance voué à la conservation des forêts du pays, organise un concours pour désigner le plus bel arbre du Royaume-Uni. Ne devrions-nous pas nous inspirer au Québec de cette magnifique initiative ?

Réflexions à la suite des États généraux sur la commémoration au Québec, par Stéphane Stapinsky

Les États généraux sur les commémorations historiques ont eu lieu au début du mois d’octobre 2016, à l’instigation du Mouvement national des Québécoises et des Québécois (MNQ). L’événement fut, de l’avis général des gens du milieu, une réussite, et la qualité des interventions est à noter. Le présent article entend nourrir la réflexion amorcée à cette occasion en posant quelques questions impertinentes.
 

Architecture et nature

L’architecture ou le bon usage de l’énergie, par Jacques Dufresne

Nous sommes devenus si insouciants dans notre utilisation de l'énergie que nous surchauffons nos bâtiments pendant l'hiver et que nous les sur rafraîchissons pendant l'été. Tout cela provient de ce type anonyme d'architecture qui défigure toutes nos villes dans le monde entier. Je suis persuadé que si nous devenions plus économes, plus raisonnables, dans notre utilisation de l'énergie, une fois de plus nous pourrions conférer à l'architecture cette forme de qualité qui correspondrait aux conditions locales.

Pour une architecture fusionnelle avec la nature, par Jean-Paul Boudreau

Dans cette nouvelle perspective, l’architecte doit utiliser le vivant comme élément dynamique et fonctionnel de sa construction.

Architecture et nature, un rendez-vous manqué ?, par Jean-Paul Boudreau

Un article paru en mai 2015 dans la revue Architecture Québec 

Les peaux architecturales ou la fusion nature + architecture, par Jean-Paul Boudreau

Une conférence donnée à l’Université de Montréal en mars 2016

Une toiture biomimétique pour le Stade olympique de Montréal, Par Moana Lebel et Karine Lanoie-Brien

Le biomimétisme s’inspire des formes, processus et systèmes de la nature afin de créer, construire et s’organiser... de manière efficiente. 

La beauté

La beauté fait aussi pleurer, par Daniel Laguitton 

La plus touchante affirmation dont je me souvienne, au sujet du beau, est de Claude Darget (1910-1992), journaliste à la télévision française, lors d’un spectacle de patinage artistique dont il assurait le reportage en direct. Je l’entends encore, après un long moment de silence et visiblement ému, murmurer comme une confidence : « Le beau fait aussi pleurer ». 

De nos archives: La beauté, une inspiration pour nos communautés, par Stéphane Stapinsky

En cette période d'austérité, la beauté est devenue un luxe. Ce sont des considérations budgétaires, utilitaires et environnementales qui priment le plus souvent lorsqu'il s'agit de concevoir un projet. Ce qui n'est pas un mal, certes, mais laisse insatisfaites certaines aspirations humaines fondamentales. La résolution de ce dilemme est ce qui préoccupe le think tank londonien «ResPublica», fondé par l’intellectuel Phillip Blond, dont nous présentons ici le dernier rapport, très inspirant, qui propose rien de moins que la création d'un droit à la beauté pour les communautés.

Nous soutenons la beauté, par Stéphane Stapinsky

Organisée par le think tank «Res Publica», à la suite de la publication de son rapport «A Community Right to Beauty» (juillet 2015), la campagne We back beauty (Nous soutenons la beauté) cherche à mettre la beauté au cœur de la planification urbaine locale et des politiques publiques au Royaume-Uni.

Un automne en musique, par Stéphane Stapinsky

Nous sommes déjà au cœur de l’automne et l’hiver, au Québec, va montrr le bout de son nez dans quelques jours… Afin de vous aider à combattre le froid, nous vous suggérons quelqeues œuvres de musique classique, connues ou moins connues, sur le thème de l’automne.

Et si la beauté rendait heureux

Titre d'un livre contenant un entretien de François Cardinal, journaliste, avec Pierre Thibault, architecte.

Un grand moment à la radio, avec Normand Baillargeon

À l'émission Dessine-moi un dimanche du 23 octobre 2016 à Radio Canaada, la quatrième partie (9h à 10h) a été consacrée à la beauté. Un entretien avec François Cardinal et Pierre Thibault est suivi d'un propos inspiré de Normand Baillargeon sur le philosophe John Stuart Mill, plus précisément sur la façon dont, après avoir reçu une formation exclusivement analytique, il s'est accompli au contact de la beauté, celle de la poésie en particulier... et de l'amour. Un moment unique qui se termine par une envolée sur la mission des universités.

Projet « Flûte enchantée », par Stéphane Stapinsky

La Flûte enchantée Wilhelm Furtwängler

Éducation, santé, cinéma

 Les réfugiés de l’absolu au cégep, par Jacques Dufresne

Pour la plupart, ils cherchent quelque chose : le monde contemporain les blesse, et ils ont lu, vu, ou entendu quelque chose qui les a persuadés que la vie ne se réduit pas au boulot, au centre commercial et à la soirée devant la télé ou les jeux vidéo. Peu importe quels romans, quels poèmes, quelles musiques, quels tableaux ou quels films ont déclenché le mouvement qui les a amenés là. Ils y sont. Ce sont des réfugiés. Et comme beaucoup de réfugiés, ils ne trouveront pas le havre qu'ils espéraient.

Réflexions d’un pédopsychiatre sur la pratique de la pédopsychiatrie, par Jacques Thivierge

Il n’existe, à ce jour, aucun résultat de recherche convainquant, à l’effet qu’une altération quelconque de la structure ou du fonctionnement du cerveau explique cette « maladie » qu’on appelle le TDAH.

Josée Blanchette ou la médecine en dialogue, par Jacques Dufresne

Il est écrit dans le Corpus hippocratique que « le médecin qui se double d’un sage est l’égal d’un dieu ». Un dialogue avec une disciple de Marc-Aurèle comme Josée Blanchette permettrait à bien des médecins de se rapprocher de cet idéal et de veiller sur nos vies sans oublier qu’un instant d’éternité retrouvée dans l’amour vaut mieux qu’une fade durée illimitée.

La critique de l'esthétique dans l'oeuvre d'Albert Lewin, par Jean-Philippe Costes

Les personnages de Lewin dessinent les contours d’une Poétique essentiellement orientée vers l’excellence formelle. Vénérer la Beauté, ciseler la Matière jusqu’à la Perfection, ce manifeste intellectuel, déjà, pétrifie ses lecteurs. Il ensevelit son signataire dans un mausolée glacial dont l’épitaphe résonne à la manière d’une proscription : gens du commun, prosternez-vous devant moi mais ne franchissez jamais le seuil de ma demeure.

____________________________________________________________________________________________________

Événements

Santé au Québec: repenser un système et une culture

avec Jacques Dufresne, Isabelle Leblanc et Jean-Claude St-Onge

24 octobre, 19h, Maison Bellarmin, Montréal. Précisions

_______________________________________

 Appel aux dons

Que vous choisissiez la plongée ou la pêche, nous vous invitons à faire monter la température dans le thermomètre de votre générosité. Nous sommes à 76% du but et à 90 % du temps pour l'atteindre. La présente lettre ne vaut-elle pas à elle seule 1 $ par lecteur? Or nous en avons 10,000...

 ____________________________________

 

Coordonnées

 

Abonnement ou désabonnement: http://lalettredelagora.org/

Questions ou commentaires: editeurs@agora.homovivens.org

L´Encyclopédie de L'Agora

190 chemin Corey

Ayer's Cliff (Québec)

 J0B 1C0 Canada