Archives

 

 La Lettre de L'Agora, Vol.9 no 3, 6 décembre 2016

Notre L. Cohen, nos amours, les LTGBQ, Trump bis, la déconstruction, l’action, etc.


Une partie de cette lettre nous a été inspirée par le récent débat public sur la culture du viol et l'éducation sexuelle. Leonard Cohen est mort à ce moment. Sa poésie acheva de nous convaincre qu'il faut réenchanter l'éducation sexuelle en l'intégrant à une initiation à l'amour. D'où notre article sur le Banquet de Platon et notre appel aux lumières d'une philosophe sexologue, Thérèse Hargot.

Cette initiation devra se faire dans un contexte où la polarité homme femme, au fondement de toutes les cultures, est contestée parfois par des moyens assimilables à la terreur intellectuelle, moyens dont un professeur de l'Université de Toronto, Jordan Peterson, est victime depuis quelque temps.

Tous les regards, y compris ceux du législateur d'Ottawa, sont tournés en ce moment vers la zone floue et mobile des LGBTQIA. Ces progrès dans la compassion et le respect d'autrui, certains voudraient les assurer en privant les jeunes d'occasions d'admirer Roméo et Juliette et tous les autres couples célèbres de l'art et de la littérature. Faudrait-il en outre déconstruire la langue de Yourcenar, pour faire place, entre le il et le elle évanescents, à la série théoriquement illimitée des nouvelles identités.

Nous sommes d'avis que cet éloignement par rapport à la nature et à la vie accélère la dérive vers le transhumanisme.

N.B. Nous abordons ces questions dans tous les articles dont les titres commencent par un astérisque *.

Abonnement

 Vous avez reçu cette lettre d'un ami ?  Cliquez ici pour vous y abonner et pour trouver les archives de la lettre

Une autre lettre plus riche que nous ne l'avions prévu !  Notre inspiration, ce sont les dons et les mots de remerciement qui les accompagnent souvent.  La coopération entre amis fait le reste. Sur les sites commerciaux, le téléchargement de plusieurs de nos documents pourrait coûter jusqu’à 20 $ pièce. Nous vous en offrons plus d'une vingtaine dans cette Lettre, dans un ensemble cohérent qui ajoute à leur sens.

Dons, par Internet ou par la poste

 

Dons

Année de la beauté à l’Agora

 

L’indignité de la chose publique ou l’essentiel est dans l’infrastructure, par Marc Chevrier

La Caisse de dépôt et de placement a écarté la possibilité de tenir des concours d’architecture pour la conception des gares et des autres équipements de son vaste projet de train automatique à Montréal. Pour quelle raison ? Manque de temps, répond-on à la Caisse. Au Québec, en effet, il y a urgence de construire des horreurs définitives. À noter que le Musée d’Orsay à Paris est une ancienne gare.

*Désir, amour, beauté dans le Banquet de Platon, par Jacques Dufresne

Emmanuel devait avoir sept ou huit ans, il revenait de l’école : « Maman, si tu savais comme elle est belle Émeline! ». Même aveu le lendemain et le surlendemain, puis un jour, d’un air triste : « Maman, la beauté ne suffit pas » Il avait sans doute, entendu parler Émeline. Tout le Banquet de Platon est en germe dans cette anecdote.

 

Monde : les États-Unis et l’Italie

Le Trump des médias revu et corrigé par ses électeurs, par Andrée Mathieu

Les nouvelles françaises du 5 novembre 2016 nous apprenaient le retour du protectionnisme à l’échelle des régions en France. La coïncidence avec la doctrine de Trump est frappante et pourtant les régions en cause sont dirigées par la gauche ou la droite et non par le Front national. Raison de plus pour suivre Andrée Mathieu dans sa réflexion hors des sentiers battus.

Beppe Grillo et le parti 5 étoiles de nouveau à l’avant-scène en Italie

Web ergo sum ! Pour Casaleggio et Grillo, Le Réseau, Internet, n’est pas seulement un outil, un médium, c’est aussi un message, une invitation à la démocratie directe et d’une manière générale une invitation à supprimer les intermédiaires dans tous les domaines. Nous voici dans le sillage de Rousseau. Et de Trump?

Coup de sonde dans les sondages, par Jacques Dufresne

On a dit que la guerre du Vietnam avait été la plus chiffrée, la plus informatisée de l’histoire. On pourra en dire autant de la campagne des démocrates en 2016. D’où une nouvelle mise en question des sondages et en général de la pantométrie. Jacques Dufresne va au fond de la question en compagnie d’Alfred W. Crosby, Loïc Blondiaux, Simone Weil, Pierre Bourdieu, René Guénon et Frédéric Bon.

La déconstruction

*Renaud Garcia : une critique de gauche de la déconstruction, par  Stéphane Stapinsky

Dans un ouvrage remarquable paru l'an dernier ("Le désert de la critique. Déconstruction et politique"), Renaud Garcia pénètre les arcanes des théories de la déconstruction (Derrida, Foucault, Deleuze).
Pour l’intellectuel anarchiste, loin d’être une voie vers l'émancipation, le déconstructionnisme, qui se prétend subversif, est en parfaite adéquation avec le capitalisme dominant à notre époque.

*L'affaire Jordan Peterson, ou le combat courageux d'un professeur contre la rectitude politique, par  Stéphane Stapinsky

Jordan Peterson enseigne à l’université de Toronto. Des activistes ultraradicaux cherchent à lui faire perdre son poste. Son crime : refuser le langage artificiel qu’essaient d’imposer les militants trans. Ses collègues le dénoncent publiquement, son institution le laisse tomber. En somme, la vie bien ordinaire d’un universitaire à l’ère de la rectitude politique généralisée.

Comment la gauche libérale a inventé la « post-vérité », par Andrew Calcutt

Le succès de la « post-vérité » n’a rien à voir avec le Brexit ni avec Donald Trump. On le doit plutôt aux universitaires postmodernes et aux journalistes, qui ont popularisé le relativisme.

*Changement d’identité et minorités, le cas de la tribu Wannabe, par Jacques Dufresne

L’adhésion de blancs à la tribu Wannabe est un bel exemple de migration d’un groupe ethnique à un autre en Amérique du Nord: «Je me sens déjà mieux en moi-même à la seule pensée que je vais bientôt appartenir à une communauté amérindienne.» Le jeu de mots saute aux yeux : les Wannabe sont les I want to be.

Peut-on agir? Par Pierre-Jean Dessertine

Nous sommes donc conduits à poser le problème de la possibilité même de l’action : Peut-on agir ? À quelles conditions ? Qui agit ? En affrontant cette interrogation, nous aimerions gagner un peu plus de compréhension sur cette impuissance commune, et par là nous sentir un peu moins impuissant, et donc un peu moins triste.

L’éducation sexuelle et l’initiation à l’amour

*L’initiation à l’amour à l’ombre de Leonard Cohen, par Jacques Dufresne

On a appris la mort de Leonard Cohen au moment précis où, suite à un nouvel émoi public sur la culture du viol, l’éducation sexuelle à l’école revenait à l’ordre du jour. Il se trouve que l’œuvre musicale et poétique de L. Cohen est une invitation implicite à ré enchanter l’éducation sexuelle en la situant dans le cadre de l’initiation à l’amour.

*Les Québécois dans le miroir de Leonard Cohen, par Jacques Dufresne

Si spontané et unanime qu’ait été au Québec l'enthousiasme pour Cohen, il demeure pourtant étonnant. Cohen n’ayant contre les religions de son enfance, juive et catholique, aucune trace de ce rejet allant presque de soi chez tant de Québécois.

*Thérèse Hargot, philosophe et sexologue, par Jacques Dufresne

S’il existait en ce moment une sexologue philosophe, elle pourrait être leur guide. Il en existe une justement : elle s’appelle Thérèse Hargot. Elle a déjà dit, comme Diotime, que l’amour est un «mouvement d’émerveillement permanent.» Le temps nous dira si elle mérite le titre de nouvelle Diotime! Est-ce seulement le retour sans lendemain de Love Story?

*Le désir, par Sylvain Gélinas

Ce que le désir cherchait, il renonce à le trouver car son objet s’échappe et se travestit. Le désir de l’amant « n’est pas une faim qui puisse être rassasiée, mais une approche dont l’objet se dérobe toujours…L’amoureux n’est ni comblé, ni pour autant insatisfait… Le visage aimé manque, et ce manque est la merveille de l’altérité « ibid., p.70). Désirer autrui, c’est être tenu en éveil par lui en tant qu’il est autre.

*La guerre des sexes aura bien lieu - Une géostratégie du Couple par George Cukor, par Jean-Philippe Costes

Quand Homme et Femme ne font plus qu’un : le Cinéma de George Cukor et le problème de l’identité sexuelle. Cukor, méticuleux adaptateur de Roméo et Juliette, apparaît comme un chantre du grand Amour Shakespearien.[…] Il est plus précisément un théoricien de la guerre des sexes, qui rappelle opportunément que l’Humanité n’est qu’une fragile alliance entre Masculin et Féminin.

Mort du psychanalyste André Lussier (1922-2016), par Hervé Carrier

Voici un homme qui a joué un rôle discret mais néanmoins déterminant dans l’histoire des idées et des mœurs du Québec contemporain. Après avoir été le premier canadien à étudier avec Anna Freud à Londres, il a été ici l’un des pionniers de la psychanalyse. On lui doit notamment la modification des lois sur la censure et des mises en garde bien opportunes sur l’enseignement de la sexualité par les religieux et les religieuses.

Médicaments

Homicides caviardés à la FDA, par Pierre Biron

Ce n'est pas normal d’avoir à recourir à la diatribe d’un parent perspicace pour renforcer la suspicion d’homicidalité médicamenteuse et apprendre que la plus grande agence du médicament au monde caviardait des notifications dérangeantes pour l’industrie. Cette agence c'est la FDA américaine. (Federal Drug Administration Agency)

Coût des médicaments dans le cadre du traité Canada Europe, le CETA

Selon le CMAJ, les nouvelles marques de produits pharmaceutiques vont coûter 6.2% de plus aux Canadiens, soit 820 millions.

Jacques Grand’Maison

Mort et vie de Jacques Grand’Maison, par Stéphane Baillargeon

Le silence, par Jacques Grand'Maison

Dag Hammarskjöld disait : « Le silence est l'espace qui enveloppe toute action et toute vie en commun, comme l'amitié qui se passe de paroles. » Avec la télé ou la radio toujours allumée, il est difficile de comprendre ce propos. Pourquoi le silence est-il devenu de plus en plus insupportable ? Veut-on mieux étouffer sa propre intériorité ? Il faudrait relire ce que dit Blaise Pascal sur le divertissement, véhicule tout-terrain de la distraction de soi.» Jacques Grand’Maison, Réenchanter la vie Pour un nouvel humanisme, Tome 1, Montréal, Les Éditions Fides.

Il faut tuer Taylor, par Jacques Grand’Maison

Taylor a inventé le travail à la chaîne. Cet article écrit en 1976 est plus pertinent que jamais:le travail à la laisse (électronique) s’ajoutant au travail à la chaine, dans le même esprit : surveillance et efficacité.

L’îlot Flûte enchantée, par Stéphane Stapinsky

Représentations de La Flûte enchantée à Paris en 1829

Les profonds accents pacifiques de La Flûte enchantée David Frédéric Strauss

Ce bonheur que promettent les deux hommes d’armes de la Flûte Enchantée, Camille Bellaigue

Novalis et le souvenir de Mozart, par Théodore de Wyzewa

La Flûte enchanté et Fidelio, Camille Bellaigue 

__________________________________________________________________________

Mort du producteur Bernard Lalonde

On lui doit notamment : Les dernières fiançailles de Jean Pierre Lefebvre (1973), Les ordres (1974) de Michel Brault, les films d’André Forcier L’Eau chaude, l’eau frette (1976) et Au clair de la lune (1983). Bernard Lalonde était l’un des donateurs de l’Agora. Notre reconnaissance à sa famille et à ses proches.

 __________________________________________________________________________________________________

 Appel aux dons


ue vous choisissiez la plongée ou la pêche, nous vous invitons à faire monter la température dans le thermomètre de votre générosité. Nous sommes à 76% du but et à 90 % du temps pour l'atteindre. La présente lettre ne vaut-elle pas à elle seule 1 $ par lecteur? Or nous en avons 10,000...

 ____________________________________

 

Coordonnées

 

Abonnement ou désabonnement: http://lalettredelagora.org/

Questions ou commentaires: editeurs@agora.homovivens.org

L´Encyclopédie de L'Agora

190 chemin Corey

Ayer's Cliff (Québec)

 J0B 1C0 Canada