Archives

 

 La Lettre de L'Agora, Vol.9 no 8, 12 juin 2017

Vol.9 No.8  L'actualité, la rose, l'eau, Bachelard, la langue, etc..

 

Grands titres

Bachelard ou l'homme intégral

Langue et complexité

Le passé étoilé

Santé et médecine

L'actualité

L'histoire

Les livres

Les revues 

Les arts

Les îlots

 

La campagne 2016-2017

Dons reçus (12 juin 2017): 11 937$
Objectif (2016-2017): 20 000$

Le 12 juin, nous n'en sommes qu'à 60% de notre objectif. Pourrons-nous remplir toutes nos obligations? Un pari: lisez tous nos articles et votre don ne sera pas une obligation, mais un plaisir. Le coût par article vendu en ligne séparément dépasserait le plus souvent 10 $. On en compte 24 dans cette seule lettre. N'oubliez pas que votre don nous permet d'offrir des modestes honoraires à un chercheur qui mériterait bien davantage. Tous les autres collaborateurs sont bénévoles.

Pour faire un don 

          Twitter: nous avons atteint le nombre de 1200 abonnés à notre compte.

Nous vous invitons à suivre notre revue de presse et à vous y abonner.

Merci à Stéphane Stapinsky qui accomplit si efficacement cette tâche nécessaire.

 


Abonnement

 Vous avez reçu cette lettre d'un ami ?  Cliquez ici pour vous y abonner et pour trouver les archives de la Lettre

De nouveaux bénévoles participent, nombreux, à cette lettre. Complétez leur générosité par un don.  Sur les sites commerciaux, le téléchargement de plusieurs de nos documents pourrait coûter jusqu’à 20 $ pièce. Nous vous en offrons plus d'une vingtaine dans cette Lettre, dans un ensemble cohérent qui ajoute à leur sens.

Dons, par Internet ou par la poste

________________________________________________________________________________________________

 
Bachelard ou l'homme intégral 

Bachelard, une anthropologie de l'homme intégral, par Jean-Jacques Wunenburger

Il ne semble pas qu’il existe dans la philosophie moderne d’aussi ambitieuses et justes conceptions de l’homme, aussi soucieuses d’équilibres entre les opposés, que celle de G. Bachelard. Et c’est sans doute cette image de l’homme intégral que nous cherchons à faire nôtre en nous reconnaissant bachelardiens..

L'ange, la table et la rose, par Nicole Morgan

Tout cela à cause de la rose …et des dahlias. Car peu de temps après cette rentrée mémorable en classe de philosophie, alors que les dahlias étaient à peine fanés, Madame Milner entra comme une ombre silencieuse. Elle monta sur l’estrade et nous regarda, les yeux pleins de larmes. C’était le 16 Octobre 1962.
Gaston Bachelard, murmura-t-elle, est mort. Le monde n’est plus le même maintenant qu’il ne le regarde plus.

L'homme dauphin et la philosophie de l'eau, par Andrée Mathieu

Synchronicité? Quand Andrée Mathieu nous a proposé cet article, elle ignorait tout de l'importance que prendrait Bachelard dans cette lettre et dans l'ensemble de notre site Homo Vivens. Quelle joie ensuite d'écouter une leçon de Bachelard sur l'eau dans un précieux document de l'INA dont on trouvera le lien à la fin de son article! Deux visions du monde: nager dans la détente, se fondre dans l'eau ou fendre l'eau pour abattre un record.

Notre dossier chat s'est enrichi...

D'un poème de Paule Rózsavölgyi: «Vous glissez dans la nuit/On croit voir passer/Mystérieuse/L’ombre d’un dieu ancien/Dont s’est perdu il y a longtemps/La trace/Dans le sable égyptien.»
Dans le même dossier, André Malraux raconte l'histoire des chats et un pianiste joue en duo avec son chat préféré

Le bestiaire intérieur de l'humanité est-il en voie d'extinction?, par Jacques Dufresne

A quelques jours d’intervalle, Donald Trump annonçait que son pays se retire de l’accord de Paris et la revue Nature publiait un rapport accablant sur la diminution de la biodiversité et plus précisément sur le rythme de l’extinction des espèces animales, un rythme comparable à celui des cinq grandes extinctions survenues au cours des dernières 500 millions d’années.

Retrouver un Centre, par Daniel Laguitton

Une tribu australienne nomade transportait toujours avec elle le tronc d’un gommier et, lorsque le moment était venu d’établir son campement, elle le plantait en terre et s’installait tout autour. Or il arriva que, cet « axe du monde » s’étant brisé, les membres de la tribu furent si désemparés qu’ils se dispersèrent et se laissèrent mourir.

Langue et complexité 

Au commencement était le Verbe, langage et complexité, par Andrée Mathieu

Mission impossible accomplie. Andrée Mathieu a convoqué les grands théoriciens de la langue, tels Chomsky et Saussure, les grands philosophes du milieu vivant, tels Husserl et Merleau-Ponty à une rencontre avec ses familiers, des biologistes inspirés, comme David Abram et Francisco Varela, des physiciens non moins inspirés, Fritjof Capra et David Bohm notamment, pour rappeler que les langues sont les racines des hommes à la fois dans une culture et dans une nature. Être coupé de ces racines, c’est mourir, «de cette mort silencieuse qui prive ma langue de la faculté de parler son idiome naturel.» (Shakespeare, Richard II).

De quoi la post-vérité est-elle le nom?, par Pierre-Jean Dessertine

Il y a donc des individus de pouvoir aujourd’hui qui jugent à propos de « ringardiser » le monde commun pour avoir mieux la main sur l’opinion commune. Mais n’est-ce pas aller vers un appauvrissement du langage – moins de mots, moins de réflexion – voire vers sa désagrégation progressive ?

Mauvaise langue, par Jean-Philippe Costes

Un dialogue amoureux en divers niveaux de langage et en diverses langues, du français au franglais puis au globish.

 Le passé étoilé

Coups de sonde dans les lettres anciennes
Une rubrique de la Fondation Humanitas

Histoire, mythe ou légende, par Gaëlle Rioual

Mieux comprendre l'histoire du Québec et du Canada à travers une analogie entre la Guerre de Troie et la bataille des Plaines d'Abraham.

Actualité

Le discours d'Obama à Montréal, par Jacques Dufresne

Son discours était prévisible. Emmanuel Macron, Justin Trudeau ou Angela Merkel auraient dit exactement la même chose à quelques sourires près, en plus pour Justin, en moins pour Angela et Emmanuel.

La guerre des couleurs à Québec, par Michel Lessard

Jeux de coulisses et de couleurs./La marque du Canada dans la cité de Champlain/ Dix fois plus d’unifoliés que de fleurdelysés dans notre capitale...

En marche vers une France transhumaniste ou écologiste, par Jacques Dufresne

 NIcolas Hulot, un ministre clé dans le cabiner Macron a écrit: « Cette encyclique, Laudato Si, doit être un substrat fécond pour inspirer notre imagination et orienter nos énergies.» Comment le nouveau président parviendra-il à concilier cette inspiration avec son  penchant vers une technologie proche du transhumanisme?

1967 ou le déploiement identitaire du Québec, par Jacques Dufresne

Abstraction faite du centième anniversaire de la Confédération canadienne qui était aussi célébrée (1867-1967), les deux grands événements de cette année-là étaient à première vue opposés¨ : une fête humanitaire, l’Exposition universelle de Montréal et une fête identitaire : les acclamations de la foule le long du Chemin du Roi, emprunté par le Président de la France, Charles De Gaulle, depuis Québec jusqu’à Montréal. L’opposition entre les deux événements n’était qu’une apparence. C’est dans un même déploiement identitaire bipolaire que le Québec eut un regain de confiance en lui-même et invita le reste du monde à l’Expo de Montréal..

Le printemps du Journal de Montréal, par Jacques Dufresne

Il se passe quelque chose au Journal de Montréal. Ce tabloïd qui frôla le jaune devient savant sans cesser d’être populaire… et vivant. Il n’a jamais eu d’éditorial, ce qui, à certains moments, l’a fait ressembler à un fourretout bariolé. On y voit s’ébaucher une certaine unité. Est-ce le prélude à une ligne éditoriale?

Histoire

Adam Thom, l'effroyable prophète fondateur du Canada, par Marc Chevrier

Santé et médecine

Dans notre entourage, nous connaissons trois personnes qui souffrent de ne pas pouvoir s’offrir de soins dentaires. Combien y en a-t-il dans l’ensemble du Québec? Est-ce admissible dans un contexte où l’on dépense des centaines de millions pour des médicaments dont l’efficacité est douteuse ou infinitésimale Plusieurs médecins, parmi les plus grands, font heureusement honneur à leur profession en démontrant que plus de science en médecine pourrait se traduire par plus de justice dans la société.

La pharmacologie sociale, par Pierre Biron

C’est dans cet esprit de justice que Pierre Biron vient d’ajouter une nouveau document sur la pharmacologie sociale à son alter dictionnaire médico-pharmaceutique «Nous sommes bien dans un processus de croyance et non plus de science. Un crépuscule de civilisation et un acharnement préventif de la machine sanitaire.»

Réflexion d’un pédopsychiatre…sur le TDAH, ch.3, par Jacques Thivierge

Nous publions ici le chapitre trois intitulé « Les conséquences négatives du chant de sirène pour les enfants» . Jacques Thivierge y analyse avec la rigueur d’un homme de science et la subtilité d’un praticien d’expérience les difficultés engendrées par le diagnostic TDAH (qui est davantage dans notre monde moderne, dit-il, une idéologie qu’un diagnostic bien établi) et par les drogues prescrites lorsqu’un enfant agité, inattentif et impulsif présente de ce fait d’importants problèmes d’apprentissage.

Livres 

 Quatre livres convergeant vers la critique du naricissisme, par Jacques Dufresne

Où l’on voit que :

1- la dérèglementation de l’économie et le refus des règles dans l’art correspondent à une même expansion du moi.

2- l’industrie médicale table sur ce repli sur soi pour personnaliser la médecine à grand renfort de nanotechnologies.

3- les nanotechnologies sont la parfaite illustration d’une démesure ignorant  les caractéristiques de la beauté, qui sont ausssi  les conditions d’une vie sociale authentique et d’un rapport harmonieux avec la nature: la proportion, la limite.

Le narcissisme de l'art contemporain, par Alain Troyas et Valérie Arrautl, aux Éditions L'échappée.

La nanosanté, par Mathieu Noury, aux édition Liber.

Aux origines de la décroissance, collectif, aux Éditions L’Échappée, Le pas de côté et Écosociété.

El arte contemporáneo es un fraude, par Avelina Lésper.

__________________________________________________________

Lire Bérénice Levet, par Alexandre Poulin

Le crépuscule des idoles progressistes[1], c’est un titre ambitieux qu’a choisi Bérénice Levet pour son dernier ouvrage. Nietzsche n’a-t-il pas fait paraître en 1889 un ouvrage portant en partie le même titre, Crépuscule des idoles[2] ? Une telle allusion nous invite, rigueur oblige, à mesurer le nouveau crépuscule à l’aune de celui du philosophe allemand.

De Capet à Macron. Mille ans de France

Un livre de Mario Pelletier présenté par Hélène Laberge. Apprendre l’histoire de France par une ode déroulant les dates qui l’ont marquée, accompagnées d’une court commentaire à la fois rigoureux et humoristique, quelle invitante façon de donner au lecteur, immigrant ou étudiant, un point d’appui à partir duquel il pourra approfondir et développer sa connaissance de la France.

Les 900 conclusions de Pic de la Mirandole

Une édition critique présentée par Louis Valcke. Lancement à Paris aux Éditions les Belles Letttres le 13 juin 2017 

Revues

Relations, juin 2017, par Hélène Laberge

Argument et Action nationale, printemps 2017, par Jacques Dufresne

Arts

Exposition de Marius Dubois, au Musée d'Art contemporain de Baie St-Paul, du 24 juin au 5 novembre

 
 Les îlots de l'Agora

  Ilot Louis Valcke, par Stéphane Stapinsky

 Consacré à ce grand spécialiste de la philosophie de la Renaissance et en particulier de la pensée de l'humaniste Pic de la Mirandole. Plusieurs documents ont été  ajoutés, dont ceux-ci:

Pic de la Mirandole et l'ésotérisme,  par Louis Valcke et Catherine d'Oultremont

Extrait d’un échange épistolaire entre Louis Valcke et la romancière belge Catherine d’Oultremont au sujet des rapports de Pic de la Mirandole avec l’ésotérisme, l’astrologie et la magie.

Pic de la Mirandole et le christianisme, par Louis Valcke et Henri de Lubac

Dans cet échange épistolaire, Louis Valcke et le cardinal Henri de Lubac discutent des rapports qu'entretient Pic de la Mirandole avec la pensée chrétienne.

Ilot Lucien Vachon, par Stéphane Stapinsky

Nous sommes heureux d'annoncer la création d'un nouvel îlot consacré à une figure marquante de notre vie intellectuelle. Il s'agit de Lucien Vachon, théologien réputé, premier doyen de la Faculté de théologie de l'Université de Sherbrooke, qu'il a dirigée durant plus de 20 ans.

Plusieurs nouveaux documents dont ceux-ci:

Au service d'une université réellement “universelle”, par Michel Dion et Louise Melançon

Henri Desroche, Lucien Vachon et la sociologie des religions à l'université de Sherbrooke
, par Jacques Palard

 

 

Appel aux dons

De nouveaux bénévoles participent, nombreux, à cette Lettre. Complétez leur générosité par un don. Sur les sites commerciaux, le téléchargement de plusieurs de nos documents pourrait coûter jusqu’à 20 $ pièce. Nous vous en offrons plus d'une vingtaine dans cette Lettre, dans un ensemble cohérent qui ajoute à leur sens.

 ____________________________________

 

Coordonnées

 

Abonnement ou désabonnement: http://lalettredelagora.org/

Questions ou commentaires: editeurs@agora.homovivens.org

L´Encyclopédie de L'Agora

190 chemin Corey

Ayer's Cliff (Québec)

 J0B 1C0 Canada