Archives

La lettre de l'Agora Vol 2 No 4, novembre 2009

Écologie et incarnation

Télécharger la lettre en format PDF

Copenhague, décembre 2009. Guidée par l'Europe, ce qui n'est pas un hasard, l'humanité a voulu se dresser contre la fatalité d'un développement conduisant au réchauffement climatique. Elle a échoué. Suivant la logique technicienne, on demandera plutôt à la géo ingénierie de trouver des remèdes techniques à un mal qu'on n'aura pas voulu prévenir. Au lieu de réduire les émissions de CO2, on donnera des transfusions de soufre à la stratosphère, dans le but de rafraîchir le climat selon la méthode des volcans.

La fatalité technicienne et la démesure qui l'accompagne sont la face visible d’un autre phénomène qui a toutes les apparences de la fatalité, la désincarnation. Nous soutenons ici, l'instar de Jacques Ellul, que la révolte contre cette fatalité doit prendre la forme de l'incarnation, et nous ajoutons : au sens païen comme au sens chrétien du terme.

Jacques Dufresne et Hélène Laberge, fondateurs de l´Agora
et l´équipe des collaborateurs de l´Agora

 


 

La technique et la chair

par Daniel Cérézuelle , Encyclopédie de L'Agora.

Il est remarquable que le protestant Jacques Ellul, l’agnostique Bernard Charbonneau et le catholique Ivan Illich, se réfèrent aussi à cette notion d’incarnation comme à l'un des fondements de leur critique du monde industriel et de la société technicienne. Cependant, pour autant que je sache, aucun d’entre eux n’a pris la peine d’expliciter de manière approfondie ce rapport entre la question de l’incarnation et leur critique sociale. Pour le lecteur qui s’intéresse à la pensée de ces trois auteurs, ces allusions à la notion d’incarnation peuvent paraître bien vagues et déconcertantes. Les remarques qui suivent ont pour objectif de préciser ce rapport et de mieux comprendre pourquoi ces trois auteurs se sont adossés à cette notion d’incarnation pour critiquer la conception moderne de la liberté et le rapport au monde naturel qui en découle dans la civilisation industrielle.

Vieillir sans fléchir

par Hélène Laberge,  Encyclopédie de l'inaptitude

Dans notre récent dossier sur la culture médicale, nous avons accordé une large place au docteur Nortin M. Hadler qui s'appuie sur la médecine factuelle pour prévenir le plus grand mal qui menace la vieillesse: la médicalisation. Hélas, on a beau savoir que tel traitement invasif et coûteux est inefficace, cela ne fait disparaître ni le symptôme, ni l'angoisse qui l'accompagne. C'est ici que le médecin humaniste, espèce de plus en plus rare, a un rôle essentiel à jouer. Nous vous invitons à redécouvrir avec nous l'un de ces médecins, Louis Lucien Heller.

Senghor et la révolution de 1889

par Jacques Dufresne, Encyclopédie de la francophonie

Pour Senghor 1889 marque le début de la révolution de l'incarnation. «Si je parle de la Révolution de 1889, c’est, bien sûr, par référence à la Révolution française de 1789. En effet, celle-ci avait procédé du rationalisme et, plus précisément, du rationalisme encyclopédiste. C’est, d’autre part, que 1889 est l’année où Henri Bergson publia son Essai sur les Données immédiates de la Conscience. Lui aussi s’élevait, non exactement contre le rationalisme, mais contre sa déviation intellectualiste et, surtout, contre le positivisme matérialiste. Lui aussi avait relu la fameuse phrase d’Aristote en donnant, au mot noûs, son véritable sens de symbiose de la discursion et de l’intuition. Il y a seulement qu’il met l’accent sur la sensation et l’intuition. Ce qu’il préconise, par sa philosophie, c’est « un retour conscient et réfléchi aux données de l’intuition ».

Achever Clausewitz

Extraits de Achever Auschwitz par René Girard, avec commentaires d'Éric Volant.

Des millions de victimes innocentes ont ainsi été immolées depuis l'aube de l'humanité pour permettre à leurs congénères de vivre ensemble; ou plutôt de ne pas s'autodétruire. Telle est la logique implacable du sacré, que les mythes dissimulent de moins en moins à mesure que l'homme prend conscience de lui-même (R. Girard, Achever Auschwitz, op. cit., p. 10).

Dette climatique et IPV (Indice de progrès véritable)

par Harvey Mead, Encyclopédie de l'Agora

Personne ne devrait en douter maintenant: il faut établir le prix des services rendus par la nature et faire entrer ce prix dans les calculs économiques. On se rend compte de la valeur des services rendus par les insectes et les oiseaux pollinisateurs quand les abeilles sont décimées par la maladie. Cette perte doit aussi être chiffrée. Qu'en est-il de la dette des pays qui ont émis plus que leur juste part de gaz à effet de serre au cours des cinquante dernières années? Harvey Mead, qui fut Commissaire au développement durable du Québec en 2007 et 2008,  ose chiffrer la dette climatique du Québec.Il fait en même temps la démonstration de l'utilité d'un nouvel outil, l'IPV ou Indice de progrès véritable, dont il faut espérer qu'il remplacera un jour prochain le PIB comme indicateur du développement.

Le Noël des animaux

par Raoul Ponchon, Encyclopédie de l'Agora

[...] Enfin, chacune à qui mieux mieux
De ces naïves bêtes,
Faisait sa cour au roi des Cieux
Quand sur ces entrefaites

Paraît un être sur le seuil...
Il avait l'air du singe
Et suait le vice et l'orgueil;
Avec ça trop de linge.[...]

 


 

LIVRES

Louis Godbout, Du Golf  (et donc de Tiger Woods) Parcours philosophique, Montréal 2007

Extraits, Encyclopédie de l'Agora

Cet essai sur le golf est un bijou, le chapitre sur Tiger Woods une pièce d'anthologie. Le sujet est en outre abordé d'une façon telle qu'il pose avec légèreté et originalité la question du rapport entre l'âme et le corps, de l'incarnation. L'assurance est l'oeuvre du corps, la conscience ne peut que le distraire. La frappe heureuse dans le golf n'est pas la récompense de la force mentale séparée du corps, mais cette force mentale elle-même fondue dans le corps. Tiger Woods n'est pourtant qu'un héros, la moitié seulement d'un dieu, ce qui aide à comprendre le sort qu'on lui fait sur la place publique en ce moment.

 

Coordonnées

Abonnement ou désabonnement: http:lalettredelagora.org

Questions ou commentaitres:  courrier@lalettredelagora.org

L´Encyclopédie de l'Agora, C.P. 96, Ayers Cliff, Québec (Canada), J0B 1C0 - Tél: (819) 838-1883 - Courriel: agora@agora.qc.ca